9/22/2013
Je cé pas si mes collègues fond beaucoût de fotes, j'me rend pas conte. Koi kil en swat, je vous prie de bien vouloir nous escuser si vous avé remarké des fotes d'orthogreffe, de granmère, de conjugazon, de saintexte (ou je ne sé koi encor de compliké) dans nos récents articles. 

Il se trouve que notre ami commun, ce connard de correcteur ... Pardon, je dis des conneries : cé pas notre ami, il est peux t’être commun, mé cé pas notre ami ... Bref, toujour est-il que notre commun, le correcteur, a disparu. Du coût, ne soillez pas tro exigens sur la tenue de nos écrits.

Le collectif PQkipik lance donc un avis de research, Nous cherchons le correcteur et nous sommes près à offrir une jolie sommes à celui ou cell qui nous le ramonera. Le prblm cé kon sé pas à koi il ressemble. Mé si sa peut vous aidé, il est çuper chiant.

En attendant de le retrouver, je vous promet kon fé attenscion à écrire à peu prêt bien. Enfin, surtout les autres parceke moi, pas besoin, j’écris pas tro mal de base donc sa passe ... Mais je préfère qu'en même (ou comme même je cé plus) attendre le retour de notre commun avant de reuécrire de nouvos articles.

Sinan, rien avoir mé vous savé que j'adore le conflit de cannard ?! Bref, bonsoir à tousse.



Nicho

Vulvopolis n°1

Vulvopolis n°1
Le fanzine produit par PQkipik, 110 pages, 5€

Répertoire

Les fidèles

Une erreur est survenue dans ce gadget
Fourni par Blogger.